Share Print

Avis n° 2020.0080/AC/SEAP du 27 novembre 2020 du collège de la Haute Autorité de santé relatif aux modifications des conditions d’inscription sur la liste des actes et prestations mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale, de l’acte de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé

HAS opinions and decisions - Posted on Nov 28 2020

Dans son avis du 8 octobre 2020 relatif à l’utilisation de la détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé en contexte ambulatoire, la HAS n’avait pas pu se prononcer favorablement sur l’utilisation des tests antigéniques pour les personnes contact, faute de données disponibles.

Considérant que les performances diagnostiques désormais disponibles du test de détection antigénique sur prélèvement nasopharyngé sont satisfaisantes et ce, surtout dans les premiers jours suivants l’exposition ;

Considérant que les données désormais disponibles de distribution des charges virales chez les personnes contact sont également rassurantes quant à la capacité des tests antigéniques à détecter efficacement le SARS-CoV-2 chez les personnes-contact asymptomatiques ;

La Haute Autorité de santé donne un avis favorable aux modifications des conditions d’inscription sur la liste des actes et prestations, mentionnée à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale, de l’acte de détection antigénique du virus SARS-CoV-2 sur prélèvement nasopharyngé (service attendu [SA] suffisant et amélioration du service attendu [ASA] de niveau V comparativement à la RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé), acte désormais également indiqué pour les personnes-contact détectées isolément ou sein de cluster.

La cinétique de réalisation du test antigéniques est la même que celle recommandée pour la RT-PCR, à savoir :

  • le plus tôt possible puis à 7 jours pour les personnes contacts à haut risque (au sein du même foyer qu’un patient contaminé) ;
  • à 7 jours après exposition pour les autres personnes contacts (faible risque).

En fonction de l’évolution des connaissances scientifiques, cette position sera susceptible d’être revue.

La HAS rappelle la prépondérance du respect des gestes barrières et de l’isolement dans la lutte contre l’infection à SARS-CoV-2.